Accueil

Bienvenu !
Passons ensemble la porte de la compréhension de QUI NOUS SOMMES !
Et retrouvons la mémoire de notre ESSENCE !

Pensée

Marcher sur cette terre est un miracle, nous devons y marcher comme des êtres vivants, heureux, en paix. Votre vie, c’est votre message.

Thich Nhat Hanh

Du chamanisme traditionnel au chamanisme universel
Initialement, le terme chamanisme était utilisé pour décrire les traditions et pratiques spirituelles de différents groupes ethniques en Sibérie, Mongolie et certaines parties d’Alaska et du Canada.
Chez les Amérindiens, ces pratiques sont guidées et effectuées par l’homme ou la femme médecine. Dans d’autres traditions cette fonction peut être assurée par le guérisseur, le sorcier ou le druide.
Un concept de base du chamanisme est que le monde dans lequel nous vivons n’est qu’un parmi d’autres. Il est souvent appelé « monde de la réalité ordinaire » ou « monde du milieu ». Dans cette conception les différents règnes du monde vivant sont considérés comme Sacrés. L’officiant ou le chaman va se placer dans un état de conscience favorable pour contacter ces autres plans. Il peut ainsi se relier et recevoir l’aide des forces de la nature telles que les quatre fondements de vie : feu, terre, air, eau ; les mondes du minéral, végétal et animal, sans oublier les petits Esprits de la nature appelés « Elfes, Fées, Gnomes… »; le Soleil ; la Lune ; le Tonnerre, etc. L’approche chamanique conçoit ces manifestations du monde vivant comme porteur d’un « Esprit » qui peut, soit être un Messager, soit un Aide à la guérison*. D’autres Esprits n’ayant pas de manifestation incarnée sont aussi des aides spirituels puissants.
* le terme « guérison » s’entend ici du point de vue chamanique qui prend en compte le corps, l’âme et l’esprit de la personne dans sa globalité

Article sur ma vision d’un chamanisme actuel en Mongoliecliquez pour lire

Article sur la croix andine LA CHACANA : cliquez pour lire

plume